• S’informer

    Alors que M. Wallart dans la Voix du Nord, édition locale d’Hénin Carvin a relevé le terrible challenge de faire connaître un personnage désormais sur-médiatisé, Gérard Dalongeville, enfant terrible de la politique. Jeune loup fraîchement découvert par les pontes de la Fédération Socialiste du PS du Pas de Calais alors qu’il se faisait remarquer au sein de la Jeunesse Socialiste, il s’attachera à croquer à pleines dents l’art de la manipulation de ses mentors.

     

    Opportuniste jusqu’à en être machiavélique, il approche sa proie, devient incontournable, tisse sa toile en éliminant tout parasite trop proche de celui qu’il idolâtre en apparence. Que s’est-il passé entre le Maire Pierre Darchicourt et son directeur de cabinet pour qu’arrive la disgrâce et que Gérard Dalongeville soit viré ? Sursaut de clairvoyance ! Oui mais trop tard !

    Aux services techniques, les causes sont connues : des bons de commande exorbitants signés de Dalongeville lui-même pour le marché de Noël. Pierre Darchicourt est furieux, Claire Braquart sa collaboratrice de cabinet mène l’enquête et dénonce le dir-cab sans ménagement.

    Tiens, tiens est-ce pour cela que dans sa vie « majoral », Gérard Dalongeville évitera autant que faire se peut de signer, laissant ce rôle à son premier adjoint Claude Chopin.

    Cette nouvelle saga de M. Wallart démontre avec brio l’ambitieux opportuniste qu’est ce personnage. La politique n’est qu’un outil de son ambition. Ce n’est pas un homme politique, c’est un prétentieux pervers utilisant la politique à des fins de pouvoir personnel

    ******

    ****

    .Je reparlerai de cette brillante saga mais je veux signaler que dans le même temps, Gérard Dalongeville s’exprime.Connaissez-vous :  

    Economie matin

         C’est là que Gérard Dalongeville officie en économiste reconnu, voulant faire la promotion de son second livre ROSE MAFIA 2.

     

     Hénin-Beaumont : une ville associée au mot corruption

    « Au cours de l’instruction sur le volet Hénin-Beaumont, au moins une dizaine de personnes ont été mises en examen, dont une majorité de chefs d’entreprises. » « Aujourd’hui encore, l’atmosphère autour de la mairie est irrespirable »

    « Certaines histoires sordides que l’on raconte s’apparentent à un mauvais feuilleton: un employé de mairie discrètement pris en photo par un élu en plein rapport extra-conjugal avec une jeune fille, au local de la section PS, pour faire pression sur lui par la suite ; des lettres de menaces de mort ; des pressions d’individus issus du grand banditisme sur certains protagonistes de l’affaire ; des pratiques échangistes... »

    « Mais surtout, les rumeurs sur ceux qui seraient passés entre les gouttes de la justice. Ceux qui ont directement participé aux irrégularités ou ceux qui ont laissé faire."Sous le mandat de Gérard Dalongeville, les élus n’ont pas fait preuve de beaucoup de curiosité, ironise un responsable municipal de l’époque. Aussi bien ceux de la majorité que ceux de l’opposition. »

    ******

    ****

    Que faut-il conclure de ces petits extraits : Il est faux que « l’atmosphère autour de la mairie est irrespirable ». La ville se redresse ! Mais il faudra des années pour effacer le raz de marée Dalongevillien. Pardon de souligner la coté nauséabond des exemples cités par GD pour affirmer que la ville va mal. Et puis en dernier lieu, un petit coup de griffes sur l’équipe d’avant ceux qui étaient là mais n’ont soi-disant rien fait : mensonge

    Rose Mafia 2 : les preuves d'une contrition

    « Mais ce que Gérard Dalongeville refuse, c’est de "porter seul le chapeau", comme on dit. Il affirme que le système dont il fut l’un des rouages à Hénin existait bien avant son entrée en politique et perdurera longtemps après lui si la justice ou la direction nationale du Parti socialiste n’y mettent pas fin.Il affirme aussi que ce système d’arrangements entre élus et chefs d’entreprises, dans l’optique d’attribution irrégulière des marchés publics, dépasse largement la seule commune dont il fut maire. »

    ******

    ****

    « Ce n’est pas moi, ce sont eux ! Je n’ai fait que suivre » Un peu mince comme défense ! GD semble croire que la justice examinera cet imbroglio dans son ensemble. Je ne le crois pas, le procès de Gérard Dalongeville sera le procès de Gérard Dalongeville. Comment imaginer que ce système de défense puisse ôter à l’auteur des actes délictueux pratiqués sur Hénin Beaumont la responsabilité totale de ses actes.

    L'irrégularité de l'attribution des marchés publics d'Hénin-Beaumont

    ·         http://www.economiematin.fr/les-experts/item/966-rose-mafia-gerard-dalongeville-clientelisme-marche-public-henin-beaumont

    A Hénin Beaumont, les soupçons sur les appels d’offres ne concernent pas seulement les marchés publics de la commune.

    Le centre hospitalier d’Hénin, établissement public dont le maire de la commune présidait le conseil d’administration jusqu’à une récente réforme, était également touché. Un rapport de la Chambre régionale des comptes. (CRC) du Nord Pas-de-Calais, daté de septembre 2011, fait état de graves irrégularités dans ce domaine.

    ******

    ****

    En quoi cette nouvelle affaire d’escroquerie viendrait amoindrir les irrégularités propres aux marchés publics sur Hénin Beaumont. Chaque affaire s’ajoute, mais l’une n’efface pas l’autre…Triste mentalité !


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :