• Quels sont les projets du FN de nos jours ?

    Vous êtes peut-être de ceux qui comme moi, lors des élections présidentielles de 2007 aviez volontairement zappés la lecture du programme du FN ; c’est vrai que ma présélection des candidats était toute faite et qu’en conséquence je ne me suis pas plongé dans la lecture de cet indigeste document.

    Et puis, la polémique actuelle à Hénin Beaumont m’a fait prendre mon courage à deux mains et je me suis farci l’intégralité du texte présenté à l’époque par Jean-Marie le Pen

     

    Si vous en avez le courage, vous trouverez tout sur ce site :

    http://www.frontnational.com/?page_id=504

     

    Le plus effrayant, c’est qu’on peut faire certaines corrélations avec la politique présidentielle actuelle, mais çà, c’est un autre débat…

    Je vous présente quelques morceaux choisis de ce programme :

     

    Immigration

    Mettre en oeuvre une politique de dissuasion :

    - Supprimer les « pompes aspirantes » en réservant les aides sociales diverses et les allocations familiales aux seuls Français et en réinstaurant, dans le cadre de nouvelles dispositions législatives, la préférence nationale pour les prestations sociales.

    - Lancer une réforme du droit de la nationalité, en supprimant notamment la binationalité et l’acquisition automatique de la nationalité

     Mettre en oeuvre une politique de retour :

    - Supprimer le regroupement familial qui, depuis 1974, a transformé l’immigration de travailleurs en immigration de peuplement.

    - Réduire la durée de la carte de séjour de 10 à 3 ans, y compris pour ceux qui se trouvent actuellement sur notre territoire.

    Mettre en oeuvre une politique d’assimilation :

    - Insertion de la politique d’immigration dans un cadre plus global. On ne s’assimile pas à un pays qui a oublié ses principes, ses valeurs et sa fierté. La politique qui sera initiée par le Président d’une République authentiquement nationale sera globale : c’est par le retour des valeurs familiales, la reconstruction d’une véritable instruction nationale, le rétablissement d’un service militaire volontaire de six mois, le respect du travail et le réapprentissage de la morale et de ce qui a fait l’histoire de France, que pourra s’opérer une réelle assimilation, avec les droits et les devoirs qu’elle implique.

    Sécurité et justice

    - Rétablir la peine de mort pour les crimes les plus graves.

    - Mise en place de moyens importants pour la lutte contre l’immigration clandestine.

    Sécurité Sociale

    - L’établissement d’une politique familiale volontariste réservée aux Français (la suppression des allocations familiales pour les non-nationaux).

    - Le maintien des prestations sociales (hors « Famille ») pour les travailleurs étrangers légalement présents en France mais en concrétisant la préférence nationale par une majoration des cotisations selon le schéma suivant :
    - Majoration de 35 % des cotisations patronales « Maladie ».
    - Majoration de 35 % des cotisations salariales et patronales « Chômage ».
    - Aucune majoration des cotisations pour la « Vieillesse ».

    Famille et enfance

    L’ensemble des prestations à la charge des CAF (Caisses d’allocations familiales) sera établi dorénavant sur des critères nationaux et familiaux et non plus presque exclusivement sociaux. Les allocations familiales, réservées aux familles françaises, seront revalorisées et indexées sur le coût de la vie.

    La carte famille nombreuse laissera place à une carte France-Famille

    Parallèlement à ces mesures nouvelles de valorisation et de protection de la famille, nous nous engageons à demander aux Français, par voie référendaire à la fin du quinquennat, de promouvoir une Nation moderne soucieuse du respect de la dignité humaine par l’inscription dans les textes, qui fondent son existence et son développement, du caractère sacré de la vie et l’affirmation du droit de la personne à être protégée par la loi de sa conception à sa mort naturelle. (En d’autres termes : fin de l’accès à l’avortement)

    Défense de la structure familiale : Institution irremplaçable, la famille représente le caractère central de la société, la famille doit se fonder exclusivement sur l’union d’un homme et d’une femme et accueillir des enfants nés d’un père et d’une mère. Nous nous opposerons donc à toute demande de création d’un mariage homosexuel ou d’une adoption par des couples homosexuels.

    Retraite

    Le Front National, pour sauver notre système de retraite par répartition, propose d’engager une véritable politique :

    - d’encouragement de la famille et de la natalité, au lieu de recourir à une immigration coûteuse et déstabilisante.
    - Que les travailleurs étrangers soient incités à prendre leur retraite dans leur pays d’origine.

    Logement

    - Mettre en place une véritable politique d’accession à la propriété des familles françaises.

    - Remettre à plat le système d’aides au logement devenu trop complexe et source d’inégalités, pour le rendre strictement soumis aux conditions de ressources et à la situation familiale des familles françaises.

    Politique Etrangère

    Fonder notre diplomatie sur le respect des souverainetés nationales dont la France doit redevenir la référence

    La France, plus vieux pays du monde après la Chine, incarnera pour tous les peuples, le principe de la souveraineté nationale, donc le libre choix par chacun de son destin

    Défense

    L’Armée française doit être aux ordres exclusifs des autorités du peuple français, donc quitter l’Eurocorps ainsi que le commandement intégré de l’OTAN

    Une Armée nationale : Le service militaire, jusque dans les années 1970, en permettant à tous les jeunes Français de se retrouver ensemble pendant plusieurs mois, était un fondement de la cohésion nationale et assurait en partie ce lien. Aujourd’hui, la majorité de nos jeunes compatriotes n’ayant plus de contact avec l’Armée, la défense de la patrie n’est plus l’affaire de tous les Français, mais uniquement celle de professionnels, progressivement coupés des civils. La destruction de ce lien est d’autant plus regrettable que les officiers, les sous-officiers et les soldats de notre Armée constituent le corps social qui a le mieux préservé les valeurs ayant fait la grandeur de la France : le patriotisme, l’esprit de sacrifice, la solidarité, le courage.

    Les trois objectifs qui sont l’amélioration du recrutement de l’Armée, le renforcement du sentiment d’appartenance nationale et le lien renoué entre la Nation et l’Armée peuvent être atteints notamment par l’institution d’un Service militaire volontaire de six mois.

    Culture

    Renforcer l’exception culturelle :les dispositifs de l’exception culturelle (quotas de diffusion d’oeuvres françaises, aides spécifiques à l’industrie française, etc.) relèvent d’une logique de préférence nationale, l’exception culturelle n’est rien d’autre que la préférence nationale appliquée à la culture !

    Acteurs économiques et emploi

    Limiter le libre-échangisme et les effets négatifs du capitalisme spéculatif et financier : - Mise en place d’un protectionnisme cibléaux plans national et européen à l’instar des États- Unis, du Japon ou de la Chine, dans le but de sauvegarder certains secteurs stratégiques.

    Réformer la représentation professionnelle et favoriser un nécessaire renouveau du syndicalisme sans lequel aucune réforme de fond n’est possible, par :

    - La suppression du « monopole du 1er tour ».

    - L’égalité devant les subventions publiques pour tous les syndicats.

    - Le contrôle de la comptabilité des syndicats.

    Economie et Budget

    - Maîtriser les dépenses liées à l’immigration, préalable indispensable à une réduction des déficits publics. L’immigration d’ayants droit qui s’est substituée à l’immigration de travail se traduit en effet par un coût considérable, en particulier pour les finances sociales.

    Notre Nation doit être prête à recouvrer l’intégralité de sa souveraineté monétaire.

    Protéger nos champions industriels :  Introduire le concept de « francisation ». Dans le cadre d’une économie par trop mondialisée, l’État doit pouvoir placer momentanément sous sa sauvegarde toute entreprise dont la disparition ou l’absorption présenterait un danger pour l’indépendance nationale. Une telle « francisation » ne serait que temporaire et ponctuelle.

    Energie

    - Poursuivre l’effort sur l’énergie nucléaire : les filières de 3e et 4e générations seront programmées, la construction du surgénérateur sera relancée et les études sur le Thorium 232 reprises. Parallèlement toutes les recherches permettant de transformer les produits de fission (déchets haute-activité issus des anciennes et actuelles filières) en produits de période courte seront accélérées. Le projet ITER sur la thermofusion nucléaire contrôlée sera bien sûr largement encouragé et soutenu.

    Fonction publique et Institutions

    - Rétablir la souveraineté de la France en tant qu’État-Nation, maître de ses frontières, en renégociant les traités européens.

    - Inscrire dans le préambule de la Constitution le principe de préférence nationale.

    Europe

    - Refuser le principe de citoyenneté européenne comme instrument d’intégration européenne et de substitution progressive à la citoyenneté nationale.

    - Rétablir les contrôles aux frontières intérieures de l’Europe ainsi que dénoncer les accords de Schengen et toutes les dispositions des traités qui transfèrent à l’Union européenne les compétences en matière d’immigration, de droit d’asile, de visa et de conditions d’entrée et de séjour sur le territoire européen. Il s’agit de refuser une politique commune et unique d’immigration.

    Sport

    Charte pour l’identité des clubs participant aux championnats nationaux : Les championnats nationaux ne seront désormais ouverts qu’aux clubs dont une partie significative des joueurs sont de nationalité française, voire nés ou ayant résidé un temps minimum dans la région ou se situe le club. Les subventions publiques aux centres de formation seraient modulées en fonction du respect des mêmes critères.

    Jeunesse

    - Réintroduire l’instruction civique au collège et rétablir l’autorité des professeurs au sein des classes.

    - Lutter contre la politisation de l’Éducation nationale, en interdisant les manifestations politiques d’étudiants ou d’enseignants organisées pendant les heures de cours.

    - Exiger une tenue vestimentaire sobre de la part des élèves,

    Anciens combattants

    Légiférer pour lutter contre les attaques (médias, filmographie, ouvrages) dont est victime l’Armée française ou ses membres, notamment au sujet de la période coloniale.

     

    A vous de juger, mais cette fois en toute connaissance des objectifs du FN.

    La terminologie « fasciste » ou « extrémiste de droite » a si peu d’importance à mes yeux : ce sont les thèses défendues qui soulèvent en moi un profond écœurement.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :