• Pourquoi ne pas inventer un jeu de Monopoly pour Hénin Beaumont ???

     
    ***********************************************************************************************************************

    Il s’est trompé notre bon Maire DALONGEVILLE en ce début d’année 2007, ce n’était pas un trivial poursuit qu’il fallait inventer pour Hénin Beaumont, c’était un Monopoly :

    C’est vrai quoi ! Avec tous ces Allers et Retours par la case prison…

     

    Difficile de tenir des comptes précis, mais bon, les comptes précis, ce n’était pas la tasse de thé de Dalongeville.

    Bon, je tente : Combien de passage à la case prison ?

    Garde à vue de Philippe Demarquilly Adjoint à l’Urbanisme le 31 mars 2009. Il est remis en liberté le 2 avril 2009

    7 avril 2009 : Le maire PS d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), Gérard Dalongeville, est placé en garde à vue pour des infractions présumées dans la gestion de la ville. Le premier adjoint chargé des finances, de 2001 à 2008, Claude Chopin et l'éditeur du bulletin municipal de la commune "Le journal du pays", en liquidation judiciaire depuis janvier 2008, Guy Mollet sont également en garde à vue. Ils seront tous trois mis en examen.

    Mardi 26 mai 2009Jean-Marc Bouche, adjoint au maire de Montigny-en-Gohelle, chef d'entreprise à Sallaumines et vice-président de la chambre de commerce de Lens, est soupçonné de favoritisme dans la fourniture de matériels divers destinés aux établissements scolaires ou autres bâtiments publics de la ville.

    30 juin 2009 :Remise en liberté de Claude CHOPIN

    7 août 2009 : L’homme d’affaires, Guy Mollet est libéré après quatre mois de détention.

    13 août 2009 : C’est au tour de Jean-Marc Bouche de recouvrir la liberté. Attention ! Liberté oui, mais sous surveillance

    20 novembre 2009G.Dalongeville est remis en liberté sous contrôle judiciaire avec assignation en résidence dans les Vosges

    Lundi 6 décembre 2010Ultime confrontation avec les deux autres protagonistes de l’affaire Héninoise. La confrontation tourne au vinaigre avec les écoutes téléphoniques très instructives des échanges de G. Dalongeville. Et c’est le retour à la case prison.

    13 janvier 2011. Dalongeville est remis en liberté pourtant c’est un nouveau coup dur qui l’attend à la sortie ; son avocat jette l’éponge.

    18 janvier 2011Un juge béthunois, soupçonné de corruptionpassive, trafic d'influence et tentative d'escroquerie...,est placé en garde à vue. S’en suivra une mise en examen le 20 janvier suivant.

    Dans le cadre de cette affaire, deux autres personnes ont également été déférées en vue de leur mise en examen.Deux autres personnes ont été présentées en même temps que lui devant le parquet de Lille. José Lefrère, investisseur immobilier, et Guy Mollet ont été placés en détention préventive pour suspicion de corruption dans l'affaire du juge Béthunois.

    Jean-Marc Bouche, ancien adjoint au maire de Montigny-en-Gohelle et ancien vice-président de la Chambre de commerce de Lens, qui était le troisième homme présent en garde à vue dans le cadre de cette enquête, a été mis en examen également, mais remis en liberté. Jean-Marc Bouche est, par ailleurs, mis en examen dans le cadre de l'affaire Dallongeville.

    Faux espoir pour Jean-Marc Bouche ! Le vendredi 4 février 2011 puisse qu’il est à nouveau incarcéré pour violation de son contrôle judiciaire

     

    Bon, mais sans rire à quand le procès de ces personnages ? la population Héninoise aspire à ce que justice soit faite.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :