• Pas de contrat, pas de marché !

    Vincent Aleimo, ancien vendeur de frites et de pizzas, crée sa Société AVDéco.

    On a presque envie de dire qu’il a le malheur d’avoir dans ses relations un certain Gérard Dalongeville.

    Tout va bien puisqu’il veut en faire un prestataire privilégié de la ville. Ainsi il y aura la construction de garages rue Blériot, la rénovation des douches de l’Atrium et divers travaux pour la Mairie annexe de Beaumont.

    S’il n’y a pas de marché, c’est, d’après Gérard Dalongeville, que tout se faisait dans le cadre d’un contrat de sous traitance avec la Société EBTM.

    Point de contrat évidemment

    De simple SMS plus qu’insistants auprès des services techniques pour faire travailler Vincent Aleimo !

    Dans la Voix du Nord du 6 juin 2013 il est rapporté : « Sur les trois factures ayant fait tiquer les enquêteurs, la prestation de garages, dont la dimension aura fait peur au jeune entrepreneur, ne sera finalement jamais réalisée, (et fort heureusement pas payée) et celle de l’Atrium curieusement sous-traitée par une société employant des ouvriers… turcs.

    Avec à la clé une facture présentant un descriptif de travaux erroné, ce que reconnaît bien volontiers Vincent Alaimo plaidant son manque de compétence administrative.

    Lui qui n’avait alors jamais travaillé avec des collectivités avoue avec ingénuité « avoir travaillé comme avec un particulier ».

    Vu le flou artistique instauré par la Ville, peut-on finalement lui en vouloir ? »


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :