• Même un nationaliste comme Carl Lang ne croit pas en la victoire du ticket Le Pen/Briois

    Brèves d'actu...

    http://tous-avec-carl-lang.blogspot.com/

    Il n'y aura finalement pas de « Front Républicain » sur Hénin Beaumont, dimanche prochain, lors du second tour de l'élection municipale partielle qui opposera la liste de « l'Alliance Républicaine » (divers gauche) de Daniel Duquenne, à la liste hyper médiatisée du dernier carré conduite par le ticket « Briois – Le Pen ».

    En effet, alors que la liste officielle de la gauche unie (PS, PCF, MRG, MDC + Modem) avait déjà pris les devants en fusionnant avec la liste des Verts, et avait reçu le soutien de l'extrême gauche, Daniel Duquenne a indiqué qu'il refusait par principe tout accord avec quiconque avait eu partie liée, de près ou de loin, avec Gérard Dalongeville, ex maire de la ville et aujourd'hui en prison.

    L'ensemble des partis officiels de la gauche ont pris acte de cette décision et ont donc décidé, en commun, de se désister et d'appeler à voter et à faire voter en masse pour Daniel Duquenne, « pour faire barrage au FN », tout en précisant que ceux qui avaient refuser la fusion porteraient l'entière responsabilité, et à vie (SIC), de ce qui pourrait advenir par la suite.

    Malgré les blocages des institutionnels de gauche comme de droite, tous les observateurs s'accordent à dire que cette situation est bel et bien ce qui pouvait arriver de pire au FN, qui ainsi, perd définitivement toute chance même infime de remporter la mairie. A noter que, quel que soit le résultat de dimanche prochain, pas un seul représentant des partis liés à l'UMPS ne siégera au sein du futur conseil municipal. Une première qu'il faut quand même saluer...

    Toujours à propos d'Hénin Beaumont, les analystes et politologues sont quasiment unanimes : Si la liste « Briois – Le Pen » ne l'emporte pas, malgré l'aura médiatique de l'icône de Saint Cloud « chouchou du système en place », le résultat du premier tour comptera finalement peu dans la succession de Jean Marie Le Pen, notamment dans la possibilité de Bruno Gollnisch à contrer cela par sa capacité à rassembler la famille nationale.

    A l'inverse, quasiment tous les observateurs s'accordent sur le fait qu'en cas de succès de la liste « Briois – Le Pen » au second tour, là, Marine Le Pen gagnerait assurément les quelques points qui lui manquent pour asseoir définitivement sa victoire dans la course à la Présidence du FN. Cela nous importe très peu finalement, puisque nous savons que notre avenir commun est au sein du « Parti de la France » et autour de Carl Lang. Mais, pour celles et ceux de nos ami(e)s qui croient encore et toujours à un sursaut du Front National, ils savent dorénavant quoi faire dimanche prochain à Hénin Beaumont.

    "Il est là le vrai chalenge de Marine. Hénin-Beaumont n’est rien d’autre qu’un tremplin. Marine se soucie bien moins de notre ville que d’assurer définitivement sa victoire dans la course à la Présidence du FN." avis de retro427


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :