• Fin octobre 2004 : La démocratie bafouée !

    Coté PS, on roule désormais sans états d’âme pour le Maire d’Hénin Beaumont. Une certaine Marie-Noëlle Lienemann fait une prestation remarquée à l’occasion de l’inauguration de la Maison de Quartier Darcy en compagnie de Albert Facon.

    VDN Douze ans de descente en enfer du PS Héninois (21) :« l'Héninois est lors de cette soirée littéralement « cocooné  » par Albert Facon. Qui n'hésite pas à expliquer combien son hôte est proche des gens « contrairement à ce que certains pensent de vous », lançant même à Gérard Dalongeville une véritable déclaration : « Je voudrais dire au maire d'Hénin que le président de la CAHC fera tout pour aider les projets d'Hénin-Beaumont ! » Un assaut de bontés dont il sera remercié à sa juste valeur en avril 2009... Un PS aux petits soins pour le maire... Oui mais il n'en est pas de même du côté de la population où la grogne monte…

    Le 25 octobre aura lieu un Conseil Municipal très chahuté et protégé par la police municipale.

    Christine Coget tentera en vain d’intervenir. Dalongeville lui coupera la parole en la sommant d’attendre une réponse écrite à ses questions. Pourtant il s’agit d’une proposition de délibération qui fera l’objet d’un tract distribué en séance en appelant à l’arbitrage du Préfet.

    Jean Marc Bureau ajoutera : «  Dans l’intérêt de la population, nous souhaitons que la ville soit placée sous tutelle financière et que vous n’ayez plus aucun pouvoir dans ce domaine »

    Claude Duberger osera demander le huis clos pour sortir le public et la presse. Cette suggestion ne sera pas suivie par les Conseillers Municipaux. ‘Elle traduit pourtant bien le manque de sérénité de la majorité.

    Aucune délibération concernant les finances ne fut approuvée par l’opposition surtout lorsqu’elle réclama des comptes que le Maire ne sut expliquer clairement.

    Par ailleurs une délibération suscita une importante controverse : celle où la ville proposait la cession de 699 logements locatifs de l’ancienne SAEMIC à Pas de Calais Habitat.

    Un point qui soulèvera quelques questions du coté de Georges Bouquillon demandant si l’offre de PDCH était vraiment la plus intéressante et combien l’opération allait rapporter à la commune. Aux réponses évasives du Maire, Georges Bouquillon répliquera « la ville se délaisse de toute réserve foncière et immobilisations, en un mot de son patrimoine. Quel héritage laisserez-vous à votre successeur ?...

    Attention, la vente des bijoux de famille ne se fera qu’une fois ! »


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :