• Bouche, l?incontournable fournisseur de la ville

    Quel étonnement lorsqu’on ne le connait pas de noter la multitude de casquettes de ce personnage au port fier et méprisant. Il faut dire que Monsieur Bouche était un interlocuteur influant, comme adjoint au Maire de Montigny en Gohelle et  surtout en sa qualité de vice-président de la chambre de commerce de Lens.

    Mais ce n’est pas tout : Il est le gérant de la société Deberdt de Sallaumines qui est spécialisée dans les produits de droguerie et peinture

    Jean-Marc Bouche est également patron du restaurant Le Cèdre bleu d'Hénin-Beaumont (Société VAJ). Pour mémoire http://une-ville-exsangue-henin-beaumont.kazeo.com/megalomanie-en-toile-de-fonds/l-operation-juteuse-du-cedre-bleu,a3439770.html

    Et puis il y a ISF, société constituée par JM Bouche pour signer une convention ( de pure complaisance dira M. Alpern présent au procès) de partenariat avec la ville pour une activité de relations internationales en vue du développement de la commune.

    Voix du Nord du 19 mai 2013 » : «M. Bouche, au moment des faits, comptait parmi les personnalités influentes du secteur. »

    « Ancien juge prud’homal, le chef d’entreprise était alors vice-président à la Chambre de commerce de Lens, en charge du commerce ; il était également adjoint au maire à Montigny-en-Gohelle et ambitionnait même de devenir maire de la commune. »

    « Ancien militant Radical, sous l’ère Jean-Pierre Chruszez, puis embarqué en toute logique auprès de son camarade dans l’aventure radicale-socialiste ayant constitué un lobbying actif pro-Dalongeville, M. Bouche avait même tenté, aux côtés de son camarade Chruszez une reprise du Journal du pays fraîchement liquidé. »

    « Un homme dont le nom revient avec une grande régularité, que ce soit pour ses sociétés Deberdt, VAJ ou ICS dans les problèmes de contournement des règles des marchés publics pointés du doigt par les magistrats de la CRC puis par les enquêteurs de la Financière. »

    « Client privilégié de la « Ville », M. Bouche avait en effet la particularité de vendre de tout à la mairie, s’éloignant souvent très loin de l’objet social initial de ses sociétés. Systématiquement mieux disant même lorsqu’il apparaît être le plus cher parmi les entreprises consultées, et même parfois seul en piste sans s’embarrasser de la moindre consultation, Jean-Marc Bouche fait l’objet de six chefs d’accusation, dont recel de bien provenant d’un délit ou encore faux et altération frauduleuse de la vérité dans un écrit. »

    Pour Claude Chopin ce 3éme jour du procès est une bien douloureuse journée :

    Voix du nord du 29 mai 2013 :

    « Sombre journée, tout d’abord, pour Claude Chopin » « s’est complètement effondré face à l’avalanche des factures Deberdt. Et des questions de plus en plus pressantes de la présidente Leman face à des facturations fantaisistes et le fil conducteur qu’était un total mépris des règles du marché public. « De toute façon, l’essentiel était que que ce soit Deberdt qui remporte les marchés ? » lance-t-elle benoîtement à un Claude Chopin en perdition, incapable d’expliquer et de motiver quoi que ce soit dans le circuit de décision ayant mené au sombre dédale de facturations visité par le Tribunal. Et confessant qu’il a juste signé là où les services lui ont demandé de le faire « Depuis lundi, M. Chopin, on a l’impression que vous nous dites <je ai="" connais="" des="" donne="" em="" et="" je="" les="" mais="" ne="" on="" pantin="" qui="" rien="" signe="" suis="" trucs="" un="">> » Claude Chopin accuse le coup mais rend les armes »</je>

    Quand à Gérard Dalongeville, sa défense est toujours la même : le célèbre « c’est pas moi, c’est lui » n’en finit pas d’être la réponse à toutes questions embarrassantes et tant pis si parfois il s’est perverti en bénéficiant de voyages gracieusement payés par « son ami Bouche » ou s’il a lieu même signé des ordres de paiement…Tout cela aussi cela doit être de la faute de Claude Chopin !


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :