• 9 avril 2009 Détention requise

     

    http://www.nordeclair.fr/Actualite/Depeches/2009/04/09/dallongeville-requisition.shtml

    Informé, le parquet de Béthune saisissait immédiatement la police judiciaire de Lille. Les enquêteurs de la section financière ont mis en évidence un système de fausses factures concernant le réglement par la ville de voyages en avion effectués par Guy Mollet, le responsable de l'ancien journal municipal qui n'exerçait pas de fonction élective.

    L'enquête portait également sur le paiement de factures au bénéfice de certaines sociétés alors que les services commandés n'ont jamais été effectués. Les factures ont été avalisées par Gérard Dalongeville et Claude Chopin et porte sur un montant établi de 900 000 €, qui pourrait cependant atteindre les 4 millions d'euros.

    Les résultats de l'enquête policière ont été confirmés par celle menée par la chambre régionale des comptes (CRC). Il a également été établi que les règles relatives aux marchés publics n'ont pas été respectées. Ce qui a permis d'attribuer des marchés à des entreprises qui, à qualité égale, n'étaient pas les moins chères.

    Coffre fort

    Pendant leur garde à vue, les domiciles de Gérard Dalongeville, Guy Mollet et Claude Chopin ont été perquisitionnés, ainsi que le bureau du maire où il a été découvert un coffre. Dans un premier temps, Gérard Dalongeville en a nié l'existence et assuré ne pas en avoir les clés.

    Il a fallu faire appel à un serrurier pour l'ouvrir. les policiers y ont trouvé 13 000 € en billets. Gérard Dalongeville n'a fourni, pour l'heure, aucune explication là dessus.

    Une information judiciaire est ouverte pour "détournement de fonds publics par personne chargée d'une fonction publique", pour "complicité et recel" de cette infraction et pour "faux en écritures privées et usage", pour "favoritisme" et "recel favoritisme". Une autre information judiciaire a également été ouverte pour "extorsion de fonds" concernant Guy Mollet.

    Le juge des libertés et de la détention vient de placer Guy Mollet et Claude Chopin en détention provisoire. Gérard Dalongeville comparaît devant lui depuis le début de la soirée.



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :