• 2005 : L?année des départs et d?une opposition qui s?organise

    L’année 2005 c’est aussi l’arrivée de Monsieur Alain Alpern, Vice Président vert du Conseil Régional, arrivé à Hénin Beaumont avec Daniel Percheron pour la cérémonie des vœux.

    Il déclare dans la Voix du Nord du 18 mars 2005 : «  J’ai le sentiment qu’on se fout de la démocratie. D’abord on est toujours prévenu tardivement de la date du Conseil. Mais en plus, on ne fournit pas tous les documents de travail à l’opposition »

    Il ajoutera : « La gauche affiche de bons scores dans cette ville. On l’a encore vu aux Régionales. Je ne doute pas que les citoyens sauront reconnaître le moment venu ceux qui l’incarnent vraiment ! C’est le sens du travail transversal que nous menons avec le PS et bientôt avec Georges Bouquillon, Christine Coget et le PC qui représente ici 11%. Et les électeurs communistes doivent être bien déçus du comportement de ceux qui disent porter leurs couleurs et participent pourtant à cette majorité ! ».  

    N’est-ce pas ici le schéma idéal de ce que nous espérions pour les futures municipales : une véritable union de gauche contre Dalonlongeville ? Hélas, maintes fois hélas, l’histoire ne s’écrira pas ainsi…

    Marie Serge OPIGEZ

    Chez les communistes, cela bouge et Mme Marie-Serge Opigez claquera la porte du Conseil Municipal  face à une majorité municipale dans laquelle elle ne trouve plus sa place. L’ex élue communiste explique son départ au sein d’un courrier narrant « des mois difficiles » vécus « surtout après le vote du budget 2004 ».

    Mme Opigez rappelle que son engagement au PC « fait sur la base d’une action nécessaire de lutte contre les injustices, les inégalités » Elle s’est retrouvé devant un fâcheux dilemme à l’heure de voter l’incroyable hausse des taux du BP 2004. « Je me refuse à cautionner une gestion municipale à la dérive qui ne fait qu’accentuer les difficultés et la précarité.

     

    Eric Mouton

    Autre départ que celui d’Eric Mouton, adjoint aux affaires sociales et néo radical quittant subrepticement la majorité.

    Les coups bas pleuvent et en fin d’année une nouvelle association radicale socialiste particulièrement pro-Dalongeville verra le jour. Pierre Georget , Président Fédéral, vient à peine de confier à Eric Mouton le poste de secrétaire Départemental  qu’en réaction M Calero au coté de Marie Chrusez et Olivier Vergnault amorce la contre attaque. Monsieur Calero attaque Eric Mouton en lançant « Moi, ce que j’aimerais bien que M. Mouton nous dise, ce sont les véritables raisons de son départ de l’équipe municipale. Et puis, lui qui se veut respectueux des statuts, comme son patron, est-il possible de recréer le cercle d’ Hénin-Beaumont sachant qu’il faut au minimum 10 personnes dont il ne dispose pas aujourd’hui ! »

    La naissance de cette section radicale bis se fera sous le regard intéressé et protecteur de Gérard Dalongeville qui mettra tout en œuvre pour favoriser les adhésions.

    Et puis il y a un certain Daniel Duquenne, secrétaire de la section PS Héninoise qui tient contre vents et marées le même discours « Jamais avec Dalongeville ». Il estime que 90% des membres de la section sont avec lui sur ce sujet. « La politique, ce n’est pas l’effet d’annonce, le mensonge et la désinformation dans le (journal du pays) ou encore de bafouer les droits les plus élémentaires de l’opposition ». Il tentera même de secouer les consciences des membres de la majorité municipales : « Vont-ils longtemps encore être fascinés par ce gourou qui ose tout… Quand vont-ils comprendre que cette mégalomanie risque d’hypothéquer l’avenir de notre ville pour longtemps ? » Visionnaire, ce Monsieur Duquenne…

    « Civisme et valeurs républicaines » mené par Georges Bouquillon et « Transparence et citoyenneté » mené par Christine Coget et Thierry Deneuville fusionnent en cette fin d’année 2005 pour la création d’une association « Civisme et Transparence qui ouvre précocement la précampagne municipale.

    Georges Bouquillon d’annoncer : «  On ne va pas se contenter d’être des aiguillons. Vous savez, depuis trois ans on rame et à force de ramer cela nous fait des bras bien musclés !

    Christine Coget d’ajouter : «  Sur l’échiquier municipal, nous serons incontournables ! »

    Thierry Deneuville de porter les premiers coups : « Gérard Dalongeville et son équipe n’ont aucun projet cohérent et pratiquent un simulacre de démocratie…Notre combat est légitime et l’avenir nous donnera raison, 2008 doit amener à la victoire de tous ceux qui se reconnaissent dans ces valeurs !»


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :